Jaseur d’Amérique

Jaseur d’Amérique

Le Jaseur d'Amérique est présent essentiellement en été, rarement dans le sud de la province l'hiver. Ne fréquente pas les mangeoires. À ne pas confondre avec le Jaseur boréal, qui est présent seulement en hiver.

Il niche très tard en été, donc vous pouvez voir des jeunes sortir du nid au mois d'août.

Ancien nom : Jaseur des cèdres
Latin : Bombycilla cedrorum
Anglais : Cedar Waxwing

Ordre : Passeriformes
Famille : Bombycillidae

Jeune Jaseur d'Amérique prenant une jolie pause, 11 août 2020. Casselman, Ontario.

______________________

Espèce ouverte à la participation depuis le 18 juillet 2019.

Participez à cette encyclopédie participative en incluant vos  photos ou vos anecdotes soutenues par des photos dans les commentaires ci-bas. On vise obtenir tous les angles, distances et plumages ici. (Pour soumettre une vidéo ou un audio, veuillez procéder par courriel.)

Votre photo demeurera dans les commentaires et pourrait aussi être utilisée par Go oiseaux pour illustrer l'espèce au haut de cette page ou ailleurs sur le site.

Go oiseaux ajoutera une réponse à votre commentaire indiquant "oui" ou "non (avec explication)" pour confirmer ou infirmer votre identification. Des espèces similaires pourraient donc figurer dans les commentaires, ce qui devrait en aider plusieurs dans leur apprentissage de l'ornithologie.

Si vous voulez copier une des photos de cette page, vous devez le demander directement à son auteur en répondant à son commentaire. Il recevra un avis par courriel et pourra vous répondre. Merci de respecter ainsi les droits d'auteur.

La Web-encyclopédie est un outil qui est et demeurera gratuit.

Amusez-vous bien!

Pour le cours en ligne, cliquez ici.
Pour la boutique en ligne, cliquez ici.
Pour faire identifier un oiseau gratuitement, cliquez ici.

Voir les oiseaux très colorés
Retour à la web-encyclopédie

Commentaires ( 51 )

  • Luc Dufour

    Photo prise à Petite Rivière St-François le dimanche le 19 juillet 2020

  • Robert Tardif

    Marais Miller Rosemère 3 juillet 2020.

    • Oui, le jaune est exagéré par les ajustements de l’image, mais c’est bien lui. Merci. 🙂

      • Robert Tardif

        Bonjour Mireille, merci pour le commentaire.
        Effectivement le jaune est exagéré, j’ai envoyé le mauvais fichier. Voici le bon fichier.

        • Robert Tardif

          Bonjour Mireille, désolé pour le voici en majuscule du message précédent.
          À 70 ans il m’arrive de ne pas tout bien vérifier.

          • Hihi, j’ai remis les voici en minuscules, car je peux corriger de mon côté. Pas de problème. 🙂

  • Rollande Descôteaux

    Jaseur d’Amérique. Ils sont arrivés depuis quelques jours. Mais c’est bien la première fois en 5 ans que je vois un Jaseur au sol. Elle devait être bonne cette mûre là! 😉
    21 juin 2020, Drummondville

  • Robert Tardif

    Le petit mâle seul.
    Boisé du Ruisseaux des Sources Ste-Thérèse 16-06-2020.

  • Robert Tardif

    Semble être un petit couple de Jaseur D’Amérique.
    Boisé ruisseaux des Sources Ste-Thérèese 16-03-2020.

    • Oui, c’est bien eux, merci. Les feuilles étaient déjà sorties en mars? 🙂

      • Robert Tardif

        Oh, erreur de ma part, photo prise 16-06- 2020.
        Seigneur vous voyez tout !
        Désolé.
        Merci.

  • Robert Tardif

    Jaseur d’Amérique ou jaseur Boréal ?
    Cimetięre Laval 2018.

    • Oui, c’est bien un Jaseur d’Amérique, ventre jaune, qui serait gris chez le boréal.

      • Robert Tardif

        Merci pour l’info.
        Robert.

  • MICHEL CHARLEBOIS

    Ce jaseur d’Amérique a été photographié le 2 juin 2019 à Chomedey, Laval.
    On peut bien voir les petites taches rouges au bout de certaines plumes et le bout de la queue jaune.
    Michel

    • Oui, merci. Intéressant de le voir aussi gonflé, car ça lui donne un peu l’air du Jaseur boréal, mais les couleurs du ventre et de la tête sont bien celles du Jaseur d’Amérique. 🙂

  • MICHEL CHARLEBOIS

    Ce jaseur d’Amérique a été observé le 26 juin 2019 à Chomedey, Laval. On peut bien voir son bandeau noir et sa huppe de plumes bien hérissé.

    • Oui, merci, on peut voir son ventre jaunâtre, typique de l’espèce.

  • Luc Bourassa

    Jaseur d’Amérique
    Secteur : Loretteville
    Date : 30 juin 2019

    • Oui, on voit bien son bedon jaune, bien différent du bedon gris du Jaseur boréal. Merci. 🙂

  • Jean-Nicholas Haché

    Juvénile, même individu que sur la photo précédente, photographié le 11 octobre 2019 à Saint-Hubert.

  • Jean-Nicholas Haché

    Juvénile, photographié le 11 octobre 2019 à Saint-Hubert.

  • Guy Cadieux

    25 Aout 2019, techno parc Montréal

  • Jean-Nicholas Haché

    Juvénile en haut à gauche et adulte à l’extrémité de droite. La raison pour laquelle j’ai choisi cette photo est pour avoir un point de comparaison pour la couleur de l’extrémité de la queue du juvénile. La couleur est orangée, contrairement à celle de l’adulte qui est jaune. Est-ce typique des juvéniles, cette couleur orangée?

    Le Pic flamboyant au centre permet aussi de voir qu’il n’y a pas, ou peu, d’aberration photo au niveau des couleurs puisque ce dernier et le jaseur adulte semble avoir leurs couleurs typiques en pleine lumière. Ou est-ce mes yeux qui me font défaut?

    Photo prise le 10 septembre 2019 à Saint-Hubert.

    • Jean-Nicholas Haché

      Il est préférable de cliquer pour voir l’image en grand pour bien voir les détails.

  • Denise

    Allô,

    Un fait inusité, s’est passé jeudi soir le 05-09-2019, ma fille et son chum sont allés faire du camping à buckland, ils ont monté leur tente dans la matinée, promenade à la rivière, rendu dans la soirée, ils se préparaient à faire feu, il faisait encore jour, ils ont entendu un bruit, son chum est allé voir, il y avait un jaseur sur une branche, pas effarouché, son chum l’a pris sur sa main, il l’a aidé à s’envolé, mais il a atterit aussitôt sur le gazon, fait la même chose une 2ième fois, ils l’ont entré dans le chalet lui ont donné à boire et fruit kiwi, il a bu, picossé le kiwi, il c collé au cou sur son épaule, ils ont fait un petit nid, et dormi avec dans la tente, dans la nuit ils ont entrés dans le chalet les 2 avaient froid et entré le jaseur aussi a dormi dans son nid…le lendemain, ma fille a sorti dehors avec le jaseur, il a entendu des oiseaux et s’est envolé…..il n’était blessé rien…..nous cherchons à comprendre ce fait étrange….

    • C’est simplement un oisillon, ils ne sont pas peureux. Il faut toujours les laisser dans la nature. Les parents s’en occupent encore même sortis du nid. Ils doivent recevoir les soins des parents et aussi demeurer craintifs des humains, alors on ne les manipule pas et ne les nourrit pas, même si ce serait facile. Les Jaseurs d’Amérique nichent très tard dans l’été, c’est pourquoi on trouve encore des oisillons. Heureusement, il est retourné dans la nature. Vous saurez pour la prochaine fois. 🙂

  • Rollande Descôteaux

    C’est le dernier Jaseur d’Amérique qui est passé dans mon mûrier.
    8 Août 2019, Drummondville

  • Clarence Gagné

    Jaseur d’Amérique, 17 juillet 2019, Cacouna

  • Jean-Nicholas

    Un autre jaseur pris en photo le 24 juin 2019 à Saint-Hubert.

  • Jean-Nicholas

    Photo prise le 24 juin 2019, à Saint-Hubert.

    • Oui, celui-là a le ventre particulièrement coloré, un beau jaune. Merci. 🙂

  • Jean-Nicholas

    Vue de dos pour les détails. Photo prise le 18 juillet 2019 à Saint-Hubert.

  • Jean-Nicholas

    Ces deux jaseurs se sont échangé cette baie pendant environ 5 minutes. Chacun la tenait quelques secondes, bougeant la tête dans diverses directions tout en la tenant, puis la redonnait à l’autre. J’ai eu l’impression qu’ils pratiquaient la manipulation de la baie ainsi que les mouvements pour la donner à un autre. Éventuellement, celui de droite l’a laissé tomber et les deux se sont envolés.

    Photo prise le 8 mai 2019 à Saint-Hubert.

  • Rollande Descôteaux

    Les Jaseurs d’Amérique ont l’habitude de rester entre 3 à 4 semaines. Tant qu’il y a des fruits, ils y sont.
    Photo 3 juillet 2019, Drummondville

    • Oui, merci. Les jaseurs nichent tard dans l’été, alors ils se promènent avant ça pour se nourrir. 🙂

  • Rollande Descôteaux

    Le premier Jaseur d’Amérique est arrivé dans mon mûrier le 27 juin 2019 à Drummondville. Les fruits n’étaient pas encore tout fait prêt avant … Heureuse de les revoir à chaque année dans mon arbre.

  • Rollande Descôteaux

    Les Jaseurs d’Amérique. Comme la température a eu du retard, eux aussi sont arrivés en retard. D’habitude ils sont dans mon arbre fruitier à la fin mai. Petit groupe qui s’est pointé le bout du bec dans le conifère du voisin.
    Photo qui a été prise le 2 juin 2019, Drummondville.

    • Oui, merci. Ils sont tellement gonflés et ont l’air gris à cause de l’ombre, alors on aurait dit des Jaseurs boréaux, mais ce sont bien des Jaseurs d’Amérique. En éclaircissant l’image, j’ai vu qu’ils ont en fait le ventre brun et n’ont pas le rouge sous la queue du boréal. Ils auraient été tardifs aussi! 🙂

      • Rollande Descôteaux

        Je me souviens ce matin là il venait d’avoir une grosse averse et il faisait froid …

  • Réal Carpentier

    Jaseur d’Amérique photographié le 2 juillet 2019 à la Réserve naturelle du Marais-Léon-Provancher à Neuville.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

s2Member®