Technoparc Montréal

Technoparc Montréal

Les milieux humides de ce site menacé ont attiré une quantité impressionnante d'oiseaux!

Retour à la carte des sites d'observation

 

 

Les oiseaux

 

Trois milieux humides (1 marais et 2 marécages) sont présents sur le site et les oiseaux aquatiques les ont pris d'assaut, étant donné la faible quantité de ce genre d'écosystème qui restent dans la région! Aussi, ils ont l'avantage d'être à proximité d'autres habitats intéressants pour les oiseaux, soit les champs et prairies de l’aéroport Montréal-Trudeau, le terrain de Golf Dorval et les friches intercalées parmi les industries du parc.

Sur eBird, en date du 15 août 2016, 162 espèces ont été rapportées pour ce site! (Voir la liste eBird)

On peut, par exemple, y observer les :

Râle de Virginie
Marouettes de Caroline
Gallinules d’Amérique
Grèbe à bec bigarré
Bécasse d’Amérique
Bihoreau gris
Héron vert (en grande quantité)
Grand Héron
Grande Aigrette
Canard branchu
Harle couronné
Canard colvert
Sarcelle d’hiver
Petit Blongios (espèce menacée)

Buse à épaulettes
Buse à queue rousse
Épervier de Cooper
Busard Saint-Martin
Faucon émerillon
Crécerelle d’Amérique

 

Carte et localisation du site 

 

Technoparc_3_gooiseaux

 

technoparc_4_gooiseaux

Technoparc_2_gooiseaux

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Visites guidées

 

Joël Coutu, de Falco ornitho, offre des visites à ce site, en français et en anglais.

 

Menaces

 

Il est prévu de construire, dès la fin septembre 2016, l'Éco-campus Hubert-Reeves, qui va détruire une bonne partie d’un des marais et d’un étang qui y est connecté, entre la rue Chemin St-François et la rue Alexandre Fleming, à l’est de l’avenue Marie Curie. On propose aussi d'endiguer un étang pour le conserver. Comme l'endiguement ne garantit pas la biodiversité de cet écosystème, car un milieu humide n'est pas constitué que de l'endroit où il y a de l'eau, mais de tout ce qui l'entoure et qui lui apporte son eau, c'est à bien y réfléchir! L'hydrologie et l'écologie étant des sciences complexes!

 

Menace additionnelle, le tracé actuel du futur train du Réseau électrique métropolitain (REM) passe aussi sur ce terrain.

 

Technoparc_1_gooiseaux

(Gracieuseté de Joël Coutu)

 

Efforts de protection

Des démarches sont en cours pour protéger une partie importante du site et favoriser la nidification des oiseaux aquatiques. On vise aussi à lutter contre l'envahissement du roseau commun (phragmite). Un parc nature devrait y être créé. Bien que les inquiétudes concernant le tracé du train de banlieue aient été transmises aux  princiupaux intéressés, on ne sait, au moment d'Écrire ces lignes, ce qu'il adviendra de son tracé. (Mis à jour le 13 janvier 2017)
Source : Regroupement QuébecOiseaux

 

Vos commentaires sur le site d'observation sont les bienvenus ci-bas.

 

Retour à la carte des sites d'observation

Aucun commentaire

Écrire un commentaire

 

s2Member®