Voyeur ou ornithologue?

Voyeur ou ornithologue?

Une automobile arrête devant chez vous et vous voyez que le conducteur regarde vers la maison avec des jumelles? Vous vous demandez s’il est en train d’espionner la maisonnée en plein jour? En fait, les chances sont quand même faibles que ce soit un voyeur.

 

Une anecdote toute chaude!

 

Je vous fais part d’une anecdote qui vient tout juste d’arriver!

Une dame sur un groupe Facebook régional publie une photo de voiture prise de la fenêtre de sa maison et demande au groupe si on la reconnaît. La dame s'inquiète que la personne arrête une fois par semaine devant sa maison, en début d'avant-midi, et regarde par la fenêtre avec ses jumelles ou prend des photos. Il est parfois seul et parfois avec une femme. Il part lorsqu’il voit qu’on l’a vu. Suspect? Probablement, pour bien des gens.

Je lui dis alors qu’il s’agit probablement d’un ornithologue. Je lui demande s’il y a des branches ou des mangeoires entre la vitre et l’observateur. Je n’ai pas eu de réponse là-dessus, mais je vois bien qu’il semble y avoir quelques aménagements pour les oiseaux dans sa cour.

Cependant, la dame est absolument persuadée que cet homme regarde DANS la maison. Rien, absolument rien, ne peut changer son point de vue.

Puisqu’elle a plus tard indiqué sa localité, j’ai fait le lien assez rapidement avec un observateur très actif dans ce secteur et à qui j’ai envoyé la photo par courriel.

« C’est nous! », me répond-il!

Il y a en fait des mangeoires directement devant la fenêtre de la maison. Bien que, normalement, peu d’oiseaux s’y trouvent, ils regardent quand même puisque c’est au bout de leur trajet, là où ils doivent faire demi-tour en hiver.

Ah! Voilà, mystère résolu! Il n’y a pas de voyeur étrange qui rôde à cet endroit!

La dame a dû se résoudre à me croire et est bien contente de l’efficacité de ce réseau!

On voit à quel point il peut être facile pour des gens qui n'ont pas l'habitude d'observer les oiseaux de se convaincre qu'ils ont affaire à des gens de mauvaise foi.

 

Vieille anecdote

 

Un oiseau rare, un Carouge à tête jaune si je me souviens bien, se trouvait dans un arbre devant une maison située en milieu agricole lorsque mon ami l’a repéré. Bien que d’autres observateurs l’avaient observé auparavant, l’oiseau se trouvait loin de la maison les premières fois.

Cette fois, mon ami était seul avec ses jumelles, regardant en direction de l’oiseau, mais c'était en même temps en direction de la maison!

Le propriétaire de la maison est sorti rapidement, le menaçant avec un fusil à la main!

Ayayaye!

Mon ami s’est expliqué et tout a bien fini, heureusement!

Dangereuse, la vie d’ornithologue!

 

Le moment chaud de l’année, mais au froid!

 

Le moment chaud de l’année, moment où vous avez le plus de chances d’avoir des observateurs d’oiseaux devant votre maison, c’est à un moment froid en fait! L’hiver!

Au mois de décembre, jusqu’au début janvier, des recensements des oiseaux de Noël sont organisés un peu partout au Québec... et même un peu partout en Amérique du Nord!

C’est quoi ça un oiseau de Noël? C'est mignon, mais ce n'est rien en fait. On parle plutôt ici d'un recensement de Noël des oiseaux, pas des oiseaux de Noël! Hihi!

Donc, des groupes, surtout les clubs d’ornithologie, organisent une journée où des équipes d’observateurs se partagent le territoire de leur recensement pour noter le plus d’oiseaux possible sur leur portion de territoire.

Lors de cette journée, on compte tout, Moineaux domestiques compris! On parcours scrute autant de routes que possible, on scrute les habitats intéressants et toutes les mangeoires qu'on peut trouver! On ne voudrait surtout pas manquer des oiseaux!

Le soir venu, les équipes partagent leurs observations, compilent le tout et comparent avec les autres années. Les données sont le plus souvent transmises à un organisme de conservation des oiseaux (Études d’oiseaux Canada), qui peut avec cela dégager des tendances des populations.

À mon avis, le Recensement des oiseaux de Noël est le moment où le plus de gens se demandent s’ils ont un voyeur dans leur cour!

 

Pour ceux qui doutent encore

 

En plein jour, c’est plutôt noir dans les maisons, contrastant avec la lumière intense du soleil à l’extérieur, même par temps nuageux. Ne craignez rien!

Même si un voyeur voulait regarder, il ne s’y attarderait pas trop pendant le jour! Aussi, ce ne serait pas super discret de se poster là avec ses jumelles si on avait de mauvaise intentions!

Les ornithologues ne se cachent pas, parce qu’ils savent qu’ils ne représentent pas une menace et que se cacher les rendrait louches. Par contre, s'ils sentent qu'ils pourraient déranger, ils partiront vite, par politesse.

Les ornithologues font aussi attention pour ne pas regarder dans les maisons, même si les jumelles pointent par là. Mais bon, je dis faire attention, mais leur passion est tellement intense que toute leur attention est concentrée sur les oiseaux de toute façon! Hihi.

 

En conclusion

 

Si vous installez des mangeoires devant vos fenêtres, attendez-vous à avoir la visite d’ornithologues de temps en temps!

Si vous avez des arbres fruitiers ou des arbres tout simplement, sur votre terrain, même chose!

On les aime vos mangeoires et vos habitats d’oiseaux. Merci beaucoup!

 

Et vous, vous êtes-vous déjà fait prendre pour un voyeur? Racontez-nous votre expérience dans les commentaires ci-bas!

Commentaires ( 2 )

  • Luc Deneault

    Bonjour,

    Cette page me rappelle une randonnée au Parc d’Oka il y a de cela 2-3 étés.. je suis un habitué de ce parc l’hiver (ski de fond) et
    j’y étais allé cette fois-là pour marcher, l’idée de voir quelques oiseaux au passage.. donc les jumelles.. Stationné à l’extrémité Est du parc,
    je me retrouve sur le bord de l’eau (Lac des Deux Montagnes) après quelques kilomètres… et je marche toujours avec mes jumelles au cou,
    croisant de nombreux marcheurs qui s’éloignent (eux ou elles) du centre d’accueil du parc près de sa plage officielle… après quelques
    centaines de mètres, je réalise que je longe la plage nudiste (dont j’avais entendu parler dans le passé mais qui bien entendu n’est pas
    apparente l’hiver)… et que je croise ces personnes qui s’y dirigent, toujours avec mes jumelles au cou..

    inutile de dire que je les ai cachées rapidement, du fait de cette situation incongrue et voyeurisante en apparence, avant de retrouver
    les sentiers formels du parc (il se trouve qu’il y a deux sentiers parallèles dans ce secteur: le sentier de randonnée et le sentier d’accès
    à la plage nudiste)..

    bref, je n’ai pas de photo de cet épisode à joindre à mon anecdote (!)

    • Haha, comique. C’est sûr que ça peut paraître douteux près d’une page nudiste, haha!

Écrire un commentaire

 

s2Member®