Quelle mangeoire pour commencer?

Quelle mangeoire pour commencer?

Si vous désirez attirer les oiseaux dans votre cour pour les observer, certains moyens sont meilleurs que d’autres. Les voici!

 

Mangeoire de base

Il n’y a pas que le type de mangeoire qui est important, mais aussi, et surtout, le type de nourriture avec laquelle on remplit la mangeoire.

DSCN3260Modif

Je vous conseille une mangeoire de taille moyenne bien simple que vous pourrez remplir de graines de tournesol noir ou strié. Cette mangeoire vous permettra d’attirer une vaste variété d’oiseaux, de différentes grosseurs, en toute saison.

Certains recommandent aussi les graines de carthame, qui sont blanches et ont la réputation de moins attirer les écureuils. Je ne les ai pas essayées, mais je trouve que c’est plus difficile à trouver en magasin que le tournesol. De plus, le tournesol fournit plus d’énergie à l’oiseau que le carthame, ce qui est bien pratique en hiver.

 

Oiseaux attirés par cette mangeoire

S’ils sont présents dans votre secteur, vous pourrez, avec le tournesol, attirer le Geai bleu, le Cardinal rouge, la Mésange à tête noire, le Roselin familier ou le Roselin pourpré (selon votre région), le Chardonneret jaune, etc.

Certains oiseaux préfèrent généralement piger parmi les graines qui tombent sous la mangeoire, comme les bruants, les juncos, les tourterelles et les pigeons, ces deux derniers étant tout simplement trop gros et pas suffisamment agiles pour se nourrir à la plupart des mangeoires.

 

À éviter

Remplir une mangeoire de maïs attirera invariablement des oiseaux dont vous ne voulez peut-être pas chez vous, souvent des oiseaux noirs qui viendront en gros groupe dévaliser la mangeoire en peu de temps.

Je me souviens particulièrement du traumatisme de ma sœur, quand nous étions enfants, lorsqu’elle leur a offert du maïs! Les Quiscales bronzés avaient envahi la place et ça nous a découragés de continuer à nourrir les oiseaux! Alors, ne faites pas cette erreur!

 

La mangeoire de distraction

Parfois, particulièrement en milieu urbain, on a trop d’oiseaux qui sont moins attirants et qui vident nos graines de tournesol trop vite, alors ça peut coûter cher.

Pour éviter cela, ce que j’ai déjà fait, c’est d’installer une deuxième mangeoire semblable ou identique à celle remplie de graines de tournesol, mais remplie d’un mélange commercial de graines (contenant par exemple un peu de tournesol, du millet et du maïs). Ce mélange coûte moins cher que le tournesol seul. J’installais la mangeoire à mélange de graines assez loin dans ma cour et celle remplie de tournesol plus près de la maison.

Les oiseaux moins appréciés, comme le Moineau domestique, allaient aux graines mélangées, tandis que le Cardinal rouge et le Geai bleu venaient à la mangeoire à tournesol.

Mais il peut quand même y avoir des oiseaux intéressants à la mangeoire à mélange, comme différentes espèces de bruants lors des migrations, alors on y garde quand même un œil! Cette stratégie m’a permis de faire de très belles observations, mais n’est souvent pas utile dans des endroits moins urbanisés.

 

D’autres mangeoires?

La mangeoire à chardon et la mangeoire à suif sont les deux autres mangeoires simples d’utilisations que je vous conseillerais pour compléter votre poste d’alimentation.

 

La mangeoire à chardon

La mangeoire à chardon est normalement constituée d’un tube, de quelques perchoirs et de petits trous dans le tube, qui ne laissent passer que les petites graines et où ne peuvent entrer que les petits becs.Cette mangeoire est donc beaucoup plus sélective que la mangeoire à tournesol.

DSCN3899Modif1

Elle est particulièrement destinée au Chardonneret jaune, au Sizerin flammé et au Tarin des pins.

Certaines mangeoires à chardon peuvent sembler comiques, parce qu’elles forcent les oiseaux à manger la tête en bas. Personnellement, je ne m’en procure pas.

Excepté le fait d’être comiques pour nous, je ne pense pas que ce soit aussi comique pour les oiseaux de se tenir longtemps la tête en bas, même s’ils peuvent le faire assez régulièrement dans la nature. De plus, ce design ne permet pas vraiment plus d’éloigner des espèces qu’on ne veut pas que la mangeoire où les oiseaux ont la tête en haut, car la taille du trou joue déjà un rôle important dans la sélection des espèces qui peuvent l’utiliser.

 

La mangeoire à suif

Il se vend des petites cages à suif en magasin ou vous pouvez aussi suspendre votre suif dans un sac à oignons.

DSCN4136Modif

Vous avez la possibilité d’y mettre le mélange de suif rectangulaire vendu en magasin ou du suif de bœuf que vous irez chercher chez votre boucher.

Le suif est une grande source d’énergie et est particulièrement apprécié des pics, des mésanges et des sittelles, mais vous pourriez être surpris des autres espèces qui vont aller s’y nourrir!

Cette mangeoire est particulièrement fréquentée en hiver, lorsque les oiseaux ont besoin de beaucoup d’énergie pour combattre le froid. Aussi, particulièrement si vous utilisez du suif frais, ce n’est pas conseillé l’été, étant donné qu’il peut rancir à la chaleur.

Une bûche avec des trous d’environ trois ou centimètres de large rempli avec du suif ou du beurre d’arachides, fonctionne aussi très bien.

Pour ce qui est du beurre d’arachides, je vous conseille du vrai beurre d’arachide, nature, ne contenant rien d’autre. La composition du beurre d’arachides mégagoût et super sel est douteuse, même pour vous!

 

L’abreuvoir à colibri

L’été, vous pouvez aussi attirer le Colibri à gorge rubis avec un abreuvoir conçu pour lui.

On recommande généralement de l’installer tôt au printemps, donc en avril. Malgré tout, j’en ai déjà installé un en plein été parce que j’avais vu un colibri rôder autour de la maison et ce fut un succès, alors rien n’est impossible même si vous êtes en retard!

À moins d’avoir une grosse quantité de colibris chez vous, je vous conseille d’éviter les abreuvoirs à réservoir trop gros. Il faut de toute façon changer l’eau tous les deux jours, alors vous aurez beaucoup de perte si vous remplissez un gros réservoir chaque fois, sans compter que c'est plus tentant de laisser le liquide trop longtemps.

Le liquide que vous offrez aux colibris n’a pas besoin de contenir la petite poudre vendue en magasin. Il suffit de diluer une portion de sucre dans trois ou quatre portions d’eau bouillante et de faire refroidir le tout. Conservez cela au réfrigérateur pour pouvoir renouveler facilement l’eau sucrée offerte aux colibris.

À la place d’un abreuvoir, vous pouvez aussi planter des fleurs en forme de tube, qui les attireront tout autant et qui sont plus naturels.

 

Entretien

Il est important de nettoyer régulièrement vos mangeoires afin d’éviter la propagation de maladies. Faire tremper dans de l’eau chaude mélangée avec du vinaigre sera parfait. Minimalement retirez souvent les graines détrempées et les excréments de vos mangeoires.

 

Ce que vous n’attirerez pas

Il est important de garder en tête que les mangeoires présentent des graines ou du suif aux oiseaux, donc que vous n’attirerez que les oiseaux qui s’en nourrissent. Donc, les mangeoires n’attireront pas les oiseaux insectivores, comme les parulines par exemple.

Ces oiseaux pourraient toutefois venir se nourrir des insectes qui se trouvent ailleurs dans votre cour, alors, ouvrez l’œil!

 

Et vous, quelles espèces avez-vous attirées avec une mangeoire remplie de tournesol? Inscrivez-le dans les commentaires ci-bas.

Commentaires ( 20 )

  • Francine

    Je viens d’installer une première mangeoire, est-ce qu’il y a un truc pour que les oiseaux la remarque, ou dois-je tout simplement attendre?

    • L’attente est normalement la meilleure solution.
      Vous allez voir, pendant la migration des bruants, surtout en octobre, vous devriez avoir de la visite intéressante. Préparez-vous à les identifier! Bruant chanteur, Bruant à gorge blanche, Bruant familier, Bruant à couronne blanche, Junco ardoisé et peut-être même Bruant fauve.
      Mais d’ici-là, d’autres oiseaux devraient la trouver. 🙂

      • Micheline

        Je voulait juste vous signaler que je suis en condo et jai des limites quoi mettre comme nourriture en mangeoire malheureusement alors je mets juste du chardon à part de un chardonneret j’ai vue aucun autre oiseaux un peu déçu moi qui adore les oiseaux merci ?

        • Ah, d’accord. Dans le cas du chardon, vous attirerez les chardonnerets, en effet, les Tarins des pins s’il y en a dans votre coin et aussi les Sizerins flammés les hivers où il y en a. J’y ai aussi vu le Bruant familier.
          Ces mangeoires ont de petits trous, ce qui empêche les oiseaux à gros bec de s’y nourrir.
          Mais vous pouvez avoir bien du plaisir avec les oiseaux à petit bec, hihi.

  • Micheline

    Bonjour moi je demeure en condo et je ne veut pas de gros oiseaux juste des petit et je veut pas non plus que la mauvaise herbe pousse sur le terrain ca pourrait avoir inconvénient alors j’ai mit un silo de chardon avec de l’eau je m’inquiète un peu pour l’hiver quel mangeoire devrait je installer pour qu’il puissent manger sans être geler j’ai jamais donner à manger encore l’hiver merci de vos conseil.

    • Bonjour,
      L’hiver, vous pouvez continuer à donner du chardon. Vous pouvez aussi offrir du suif dans un grillage ou un sac à oignons ou du beurre de peanut dans les trous d’une bûche.

  • Nathalie

    j’ai bien aimé votre article mais sauf pour les colibris. Ils est très dommageable pour eux d’avoir de l’eau sucré qui n’a aucuns nutriments au autres minéraux. Au lieu des les attirer avec cela,,il est préférable de leur fournir les plantes qu’ils apprécient ou du produit spécialement fait pour eux merci

    • Oui, il est toujours utile de cultiver des plantes indigènes qui attirent les colibris sur son terrain pour les aide (si elles ne sont pas contaminées de pesticides). Cependant, calmez vos craintes, les abreuvoirs à colibiris sont très utiles et je n’ai trouvé aucune mention d’un quelconque danger à ce sujet. De nombreux sites ornithologiques crédibles suggèrent ces abreuvoirs, qui seraient d’ailleurs particulièrement utiles lors des migrations, où les oiseaux ont besoin d’encore plus d’énergie. Il s’agit d’un moyen simple et accessible à tous pour compenser le manque de plantes sauvages causé par la destruction des milieux naturels. Concernant vos inquiétudes sur les nutriments, en fait, les colibris se nourrissent d’insectes, qui sont très nourrissants, et le nectar ou l’eau sucrée ne servent que d’extra en énergie, car les colibris ont besoin de beaucoup d’énergie. Concernant vos inquiétudes sur les minéraux, non seulement vont-ils en prélever dans leurs nourriture principale, les insectes, mais l’eau du robinet contient la concentration adéquate de minéraux pour la santé de tout animal, dont cet oiseau. Bonne nouvelle! 🙂
      Voir entre autres le sites d’Audubon pour quelques idées de plantes indigènes pour les colibris et la confirmation que l’eau sucrée est recommandée : http://www.audubon.org/content/how-create-hummingbird-friendly-yard z

  • Maryse Allain

    Bonjour,

    En fait, j’ai installé une belles mangeoires sur trois niveau ( un triplex hihi) de graines de tournesols et le de chardon.
    Je me question, j’aimerais aussi essayer une mangeoire pour collibri, mais je suis en hauteur au condo..je ne crois pas que les colibri monte jusqu’au 3ème étage?
    Merci!
    Maryse

    • Merci pour votre question. J’ai déjà vu des colibris monter au troisième étage du bloc appartement qui ne présentait pas vraiment d’autre atout intéressant pour les oiseaux. Ils semblaient avoir pris l’habitude. J’en étais moi-même étonnée. Donc, oui, ce serait possible. Bonne observation! 🙂

  • Catherine

    Ça m’a fait plaisir de partager! 🙂

  • Catherine

    Pour attirer les colibris à gorge rubis j’utilise des jardinières suspendues contenant chacune deux plants de la plante Cuphea vermillionnaire. On peut la trouver dans certains centres jardins et dans certaines quincailleries (Canac, à Québec, où cependant elle n’est pas disponible tout de suite quand débute la vente des plantes, il faut surveiller son arrivée). L’an passé j’avais placé une jardinière dans ma cour et cette année j’en ai mis trois, dont une accrochée à l’armature du gazébo qui est sur mon patio. J’ai accroché les autres sur des grands supports à jardinière qu’on appelle « crochet de berger » et qu’on achète dans les quincailleries. Sur un crochet double j’ai accroché une jardinière sur une des « branches » et un perchoir à colibri qui mesure 13 x 13 cm sur l’autre « branche ». J’ai fait moi-même mon perchoir avec un morceau de petit tuteur en bambou et une broche provenant d’un support à plant de tomates, tous deux achetés au Dollorama. J’avais vu ce perchoir, le Pop’s Hummingbird Swing, dans un centre jardin. Pour le voir, allez sur C://www.popsbirdingco.com . Ça fonctionne vraiment et c’est moins de trouble qu’un abreuvoir avec du liquide sucré, il suffit d’arroser la plante. Le colibri se nourrit de la plante pendant quelques minutes et il se perche vraiment sur le perchoir! Des moments de magie! J’ai aussi placé dans ma cour plusieurs supports à jardinière genre crochet de berger, plus courts, provenant aussi du Dollorama. Je n’y ai pas accroché de plante. Ils servent de perchoir à diverses sortes d’oiseaux. C’est vraiment bien!

      • Marlaine

        Ils passent vraiment beaucoup de temps sur ce petit perchoir

        • Oh, c’est super ça. J’ai déjà vu l’annonce de ces perchoirs à colibris. Ça a l’air bien. On peut en construire un soi-même aussi. 🙂

  • Monica

    Merci beaucoup pour votre article. Très très intéressant. Une belle source d’informations pertinentes 🙂

  • Louis-Philippe Thouin

    Moi c’est plutôt une question: j’ai une amie qui aime apporter de la nourriture (tournesol, etc) qu’elle place dans des mangeoires installées le long d’un sentier public à Riv-du-Loup. L’autre jour, par un temps très froid en hiver et malgré que ce sentier était difficilement accessible, cette amie me disait qu’elle tenait à affronter ces difficultés pour aller les nourrir car elle craignait pour la vie de ces oiseaux qui, ayant été « habitués » à avoir accès à ces mangeoires, étaient demeurés dans la région au lieu de migrer vers le Sud où ils auraient trouvé des sources naturelles de nourriture.
    Je ne suis pas convaincu du bien-fondé de ses craintes. Je crois que Dame Nature est plus résiliente et que ces oiseaux ne vont pas mourir de faim même si ces mangeoires sont vides durant quelques semaines.
    Mais qu’en penses-tu Mireille?
    L’humain, tout en voulant aider les oiseaux en les nourrissant, peut-il en fait leur nuire?

    • C’est vrai que c’est un plus pour les oiseaux qu’ils aient accès à cette nourriture lorsque le temps est peu clément. Ça peut éviter des mortalités. Cependant, il est fort probable que ces oiseaux seraient restés ici de toute façon et qu’ils trouvent habituellement la plupart de leur nourriture dans la nature.

  • Karine

    Moi j’ai eu chardonnerets, bruants, tourterelles, moineau, juncos, Carouge,
    J’ai jamais eu autre choses
    Mais je suis contente de ce que j’ai ?

    • Mireille

      C’est déjà pas mal! Pas de roselin? Les Geais bleus vont bien découvrir l’endroit un jour!

Écrire un commentaire

 

s2Member®