Grand-duc d’Amérique

Grand-duc d’Amérique

Le Grand-duc d'Amérique est notre plus grand hibou, mais pas notre plus grand strigidé (famille des hiboux et chouettes), qui est la Chouette lapone. Cependant, il est le plus fort de nos strigidés, pouvant soulever jusqu'à un lièvre adulte! C'est un oiseau de proie nocturne qui vit dans les arbres bien garnis. Il fait le plus souvent son nid dans un grand conifère comme un pin blanc ou une pruche. Il peut cependant être vu se reposant dans des arbres feuillus. Il ne creuse pas de cavité, mais construit plutôt son nid sur les branches de l'arbre ou au sommet de celui-ci si la tête de l'arbre est coupée. Cette espèce est assez timide en général, c'est à dire qu'elle ne tolère pas trop la présence humaine et risque fort de s'envoler à notre approche. Faites attention, car c'est aussi une des rares espèces qui peut attaquer l'humain si vous vous approchez trop de son nid! Il peut commencer à nicher dès le mois de mars, donc vous êtes averti. Notez que les strigidés sont protégés par la loi au niveau provincial, donc on ne doit jamais leur faire du mal. Le grand-duc vit dans la majorité des régions du Québec et est un de nos hiboux les plus communs, bien qu'il soit difficile à voir. Les corneilles le houspillent souvent le jour, donc ça peut être une bonne façon de le repérer. Sinon, écouter son chant la nuit est l'autre moyen le plus simple pour détecter sa présence.

Distinctions physiques : Grand hibou aux aigrettes apparentes. ont il existe des individus roux, plus rares. Patron du plumage uniforme pour le camouflage, similaire à l'écorce des arbres. Petites aigrettes sur la tête, queue courte.

Son : Il répète la même note plusieurs fois, avec ce rythme particulier : OU--OU-OU---OU---OU.

Latin : Bubo virginianus
Anglais : Great Horned Owl
Ancien nom : Grand Duc

Ordre : Strigiformes
Famille : Strigidae

Articles reliés :
La chouette est-elle la femelle du hibou?
Écouter un hibou ou une chouette (mission de mars 2017)
Trouver les cavités pour hiboux et chouettes (mission de mars 2018)

Espèce ouverte à la participation depuis le 10 janvier 2020.

____

Participez à cette encyclopédie participative en incluant vos  photos ou vos anecdotes soutenues par des photos dans les commentaires ci-bas. On vise obtenir tous les angles, distances et plumages ici. (Pour soumettre une vidéo ou un audio, veuillez procéder par courriel.)

Votre photo demeurera dans les commentaires et pourrait aussi être utilisée par Go oiseaux pour illustrer l'espèce au haut de cette page ou ailleurs sur le site.

Go oiseaux ajoutera une réponse à votre commentaire indiquant "oui" ou "non (avec explication)" pour confirmer ou infirmer votre identification. Des espèces similaires pourraient donc figurer dans les commentaires, ce qui devrait en aider plusieurs dans leur apprentissage de l'ornithologie.

Si vous voulez copier une des photos de cette page, vous devez le demander directement à son auteur en répondant à son commentaire. Il recevra un avis par courriel et pourra vous répondre. Merci de respecter ainsi les droits d'auteur.

La Web-encyclopédie est un outil qui est et demeurera gratuit.

Amusez-vous bien!

_____

Pour le cours en ligne, cliquez ici.
Pour la boutique en ligne, cliquez ici.
Pour faire identifier un oiseau gratuitement, cliquez ici.

Voir les oiseaux nocturnes
Retour à la web-encyclopédie

Commentaires ( 20 )

  • Sylvie Dionne

    Grand-duc d’Amérique
    18 février 2018, Domaine de Maizerets, Ville de Québec

  • Pierre gosselin

    Mon premier grand- duc saison d’automne

  • Bruce M Fournier

    Belle surprise en bordure de lac dans un Parc Nature.
    Un mardi matin pluvieux de juin passé 11am j’avais repéré deux boules beiges bouger au loin sur une branche d’arbre mort.
    Le lendemain matin l’adulte y était avec eux.
    Je comprend maintenant pourquoi au printemps (mars à mai) chaque matin un clan de corneilles tournaient et criaient très près de cet endroit à la meme heure.

    • Oui, super! Un adulte en haut et un jeune en bas, qui a du duvet et aussi des plumes. Les hiboux résidents, comme cette espèce, nichent très tôt, à partir du mois de mars comme vous le dites, c’est pourquoi les jeunes ont déjà pas mal de plumes au mois de juin. Merci. 🙂

  • Sylvie Dionne

    Grand-duc d’Amérique, toujours impressionnant de le voir voler entre les arbres, les branches sans faire de collision et ce malgré sa grande envergure. Quelle agilité!
    21 mars 2022, Domaine de Maizerets, Ville de Québec

  • Georges Gaudreault

    L’autre jours J’ai rencontré un amateur-Photographe.C’était à l’ouest du parc Chauveau, près de la rue Conrad-Bernier, Haute-St-Charles. Il me disait être à la recherche d’une chouette à Gran Cou, qui peut venir ici à tout les 7 à 10 ans. Cela me rend curieux. Il y a t-il une façon de voir cet oiseau sur internet ?
    Merci de Votre attention.

  • Sylvie Dionne

    Grand-duc d’Amérique, des yeux impressionnants!
    16 décembre 2018, Domaine Maizerets, Québec

  • Sylvie Dionne

    Grand-duc d’Amérique
    25 décembre 2016, Domaine Maizerets, Québec

  • Michel Bertrand

    Plume de Grand-duc trouvée sur les berges d’un petit lac perdu en Mauricie

    • Oui, la bordure qu’on voit du côté gauche sur la photo n’est pas nette, c’est typique des hiboux et chouettes. Cette bordure arrière de la plume, qui est tout en douceur, est ce qui leur permet de voler silencieusement. Le côté droit sur la photo fait partie du plumage gris qu’on voit lorsque les ailes sont fermées (oui, c’est une plume d’aile), tandis que la couleur de l’autre côté est différente, ce qui est typique du Grand-duc d’Amérique. 🙂

  • Pierre Asselin

    Ce Grand Duc d’Amérique est bien connu par les ornithologues de Québec. Il semble qu’il passe ses hivers au Domaine Maizerets. J’ai pu l’observer le 2 février 2021 dans ce même parc et j’ai eu la chance de lui voir les yeux…la plupart du temps, il dort le jour.

  • Rollande Descôteaux

    Entre les petites branches, se camouflait un joli Grand-duc d’Amérique. Mon premier en liberté.
    1 Nov. 2020, Mauricie

    • Rollande Descôteaux

      J’ai été impressionnée par la grosseur de ses pattes. Grand-duc d’Amérique de côté, il venait de faire des étirements.
      1 Nov. 2020, Mauricie

  • Alain Sylvain

    Grand Duc d’Amérique juvénile, 2016-07-29

    • Oui, très mignon, on voit qu’il a déjà beaucoup de plumes, mais a encore du duvet. Merci. 🙂

Commenter

s2Member®