Moqueur polyglotte (rareté)

Moqueur polyglotte (rareté)

Le Moqueur polyglotte est un grand passereau qui aime bien se tenir près des habitations qui sont en milieu dégagé. Il est classé comme rare sur le web, quoiqu'il ne soit pas si rare que ça. Il ne migre pas. Si vous allez en Floride, il y est super commun!

Latin : Mimus polyglottos
Anglais : Northern Mockingbird
Ordre : Passeriformes
Famille : Mimidae

Caractères distinctifs : Grand oiseau gris, barre noire sur l'oeil, barres alaires blanches, longue queue de moqueur, rectrices externes blanches (plumes externes de la queue).

Chant : Imite beaucoup d'espèces d'oiseaux dans une même séquence de chant, très vocal, répète chaque chant trois fois ou plus.

Espèces semblables : La Pie-grièche grise n'est normalement observée qu'en hiver, elle a environ la même taille et les mêmes traits, sauf que son masque est plus large et son bec se termine en crochet, entre autres. Le Mésangeai du Canada a une calotte foncée et pas de barres alaires blanches. Le Solitaire de Towsend est un oiseau très rare au Québec, car il vit dans l'Ouest, il a un cercle oculaire blanc et du chamois aux ailes, un plus petit bec, mais il a lui aussi les rectrices externes de la queue blanches. Le Moqueur chat n'a pas de barres alaires blanches ni le ventre blanc, entre autres.

_______________________

Espèce ouverte à la participation depuis le 3 juillet 2021.

Participez à cette encyclopédie participative en incluant vos  photos ou vos anecdotes soutenues par des photos dans les commentaires ci-bas. On vise obtenir tous les angles, distances et plumages ici. (Pour soumettre une vidéo ou un audio, veuillez procéder par courriel.)

Votre photo demeurera dans les commentaires et pourrait aussi être utilisée par Go oiseaux pour illustrer l'espèce au haut de cette page ou ailleurs sur le site.

Go oiseaux ajoutera une réponse à votre commentaire indiquant "oui" ou "non (avec explication)" pour confirmer ou infirmer votre identification. Des espèces similaires pourraient donc figurer dans les commentaires, ce qui devrait en aider plusieurs dans leur apprentissage de l'ornithologie.

Si vous voulez copier une des photos de cette page, vous devez le demander directement à son auteur en répondant à son commentaire. Il recevra un avis par courriel et pourra vous répondre. Merci de respecter ainsi les droits d'auteur.

La Web-encyclopédie est un outil qui est et demeurera gratuit.

Amusez-vous bien!

_____

Pour le cours en ligne, cliquez ici.
Pour la boutique en ligne, cliquez ici.
Pour faire identifier un oiseau gratuitement, cliquez ici.

Voir les oiseaux des champs
Voir les oiseaux sur la pelouse
Voir les passereaux insectivores
Voir les espèces rares
Retour à la web-encyclopédie

Commentaires ( 12 )

  • André Dion

    vu à l’Île au grues en août 2022

  • Rollande Descôteaux

    Moqueur polyglotte.
    14 mai 2022, Victoriaville

  • Gilles Beaulieu

    Moqueur polyglotte, observé à Rimouski, 05 décembre 2021, sa multitude d’imitation de chant d’autres oiseaux est remarquable !

    • Alain Cliche

      Je n ai pas de photo malheureusement,mais vue a Chambly hier le 8 dec 21 a ma station d eau (chauffé)

      • Merci. Bien intéressant. En effet, les Moqueurs polyglottes ne migrent pas vraiment. On peut donc les observer en hiver si on est chanceux. Il semble avoir trouvé un bon endroit chez vous avec votre station d’eau chauffée. 🙂

  • Sylvie Dionne

    Moqueur polyglotte, première et dernière observation jusqu’à maintenant de cette espèce.
    2 janvier 2017, Domaine Maizerets, Québec

  • Jean-Nicholas Haché

    2e photo de l’immature.

    Longueuil, 17 août 2020.

  • Jean-Nicholas Haché

    Immature, observé le 17 août 2020 à Longueuil.

  • Jean-Nicholas Haché

    Moqueur polyglotte, observé le 7 avril 2021 à Longueuil.

  • Rollande Descôteaux

    Moqueur polyglotte. Très contente d’avoir fait sa rencontre chez moi! C’est son chant qui m’a attiré à regarder vers ma voisine. Au début je croyais que j’avais un Moucherolle phébi. Quand j’ai regardé sur le poteau, j’ai bien vu que ce n’était pas un phébi! 😉 Ensuite, il est venu sur mon poteau dans ma cour. C’est le premier que je vois. Il n’est pas revu depuis.
    2 juin 2021, Drummondville

    • Rollande Descôteaux

      Il partait souvent du poteau et revenait au même endroit en continuant de chanter.
      2 juin 2021, Drummondville

Commenter

s2Member®