Oiseau blessé, quoi faire?

Oiseau blessé, quoi faire?

Ne vous improvisez pas vétérinaire! Des centres spécialisés s'occupent des oiseaux blessés pour vous!

*Svp, ne m'appelez pas si vous avez un oiseau blessé! Je ne suis pas un centre de réhabilitation. Veuillez appeler un des centres listés au bas de l'article! Merci!

 

S’assurer que l'oiseau est blessé

Assurez-vous d'abord que l’oiseau est vraiment blessé. Par exemple, le Pluvier kildir fait semblant d’être blessé à l’aile pour attirer l’attention des prédateurs loin du nid.

Si l’oiseau n’arrive pas à s’envoler et qu’il n’est pas un jeune, c’est-à-dire qu’il a toutes ses plumes bien développées, alors il semble bien avoir besoin d’aide.

 

Collision avec une fenêtre

S’il s’agit d’un oiseau qui s’est heurté à une fenêtre, il peut être sonné et il est possible qu’il puisse reprendre son envol après un peu de récupération.

Pour diminuer les risques de prédation et le dérangement pendant qu’il reprend ses esprits, installez-le dans une boîte fermée perforée pendant une ou deux heures, sans aller regarder comment il va pendant cette période, pour éviter de le déranger. Après ce délai, ouvrez la boîte pour qu’il puisse s’envoler. S’il ne le fait pas et s’il semble blessé, c’est plus grave et il faudra aller le porter à un centre de réhabilitation.

 

Un oisillon

Si votre oiseau est un oisillon qui semble abandonné et non un oiseau blessé, ne capturez pas l’oiseau, à moins qu’il soit dans un endroit dangereux ou que l'oiseau n'ait pas de plumes et que vous sachiez où est son nid (pour le remettre dedans).

Bien que l'oisillon puisse sembler abandonné, s'il a des plumes, il est fort probable que les parents attendent que vous partiez pour retourner s'en occuper. C'est simplement normal qu'à un moment donné, les petits quittent le nid. Les parents s'en occuperont jusqu'à ce qu'ils soient autonomes.

Seulement dans le cas où l'oisillon est à un endroit dangereux pour lui (chats à proximité, dans la rue, etc.), vous pouvez aller le placer sur une branche.

Que vous ayez dû le déplacer ou pas, allez rapidement hors de la vue des oiseaux et vérifiez, sur une période de deux heures environ, si les parents vont s’en occuper.  S’ils ne viennent pas, vous pourriez communiquer avec un centre de réhabilitation pour savoir quoi faire.

En passant, la croyance selon laquelle les parents ne s'occuperont plus de leur petit s'ils sentent l'odeur des humains est fausse. Alors, n'ayez pas de crainte à ce sujet si vous devez le manipuler.

En général, il est préférable d'éviter le plus possible de manipuler les oiseaux et de laisser la nature suivre son cour.

 

Capture de l’oiseau

D'abord, rappelez-vous de ne jamais essayer de capturer un Grand Héron, car il utilisera probablement son bec pointu pour viser votre visage! C’est très dangereux! Communiquez plutôt avec un centre de réhabilitation pour savoir quoi faire.

Pour capturer un oiseau de proie blessé, une corneille, un corbeau ou un goéland, mieux vaut vous munir de gants épais pour éviter de vous blesser.

Pour la capture de tout oiseau, utilisez une couverture pour le recouvrir et l’attraper à l’aide de celle-ci.

 

La boîte

Une fois capturé, mettez l’oiseau dans une boîte de carton ou de plastique perforée, dans un endroit tranquille. Ne le dérangez pas et ne lui parlez pas. N’essayez pas non plus de le nourrir ou de le faire boire, ce qui pourrait lui être fatal.

De plus, n’oubliez jamais qu’il est illégal d’avoir en votre possession un oiseau sauvage, qu’il soit vivant ou décédé. Vous devez donc l’acheminer aussi rapidement que possible à un centre de réhabilitation ou un vétérinaire prêt à le prendre, ce qui augmentera aussi ses chances de survie.

 

Les cas sans ressources (ajouté le 4 décembre 2016)

Attention, seuls les oiseaux de proie et les espèces en péril peuvent être prises en charge par les agents de la faune (numéro de Service Québec). Pour les autres espèces, vous devrez vous-mêmes arranger le transport pour acheminer l'oiseau à un des centres de réhabilitation.

Donc, si vous demeurez loin d'un centre de réhabilitation et qu'il ne s'agit pas d'un oiseau de proie ou d'une espèce en péril, il est fort probable que votre oiseau ne puisse être soigné. Votre dernier recours pourrait être votre vétérinaire local, mais il est loin d'être certain qu'il acceptera de le soigner.

 

La prévention, la meilleure solution (ajouté le 4 décembre 2016)

Peut-être ne réussirez-vous pas à secourir l 'oiseau en détresse, mais vous pourrez apprendre de cette expérience et en profiter pour diminuer les chances de retrouver un oiseau blessé ou mort dans le futur.

Les collisions par les fenêtres et les attaques de chats sont les principales causes de mortalités ou de blessures dues à l'humain chez les oiseaux. Le meilleur moyen d'éviter qu'un oiseau soit mal pris est la prévention. Si vous avez à cœur la santé des oiseaux, svp, rendez vos fenêtres visibles et gardez les chats à l'intérieur.

 

Les centres à contacter

Il y a un centre pour les oiseaux de proie et deux centres plus généraux.

Dans le cas d'un oiseau de proie ou d'une espèce en péril, seulement, un transport peut normalement organisé par des agents de la faune (numéro de Service Québec) jusqu'au centre de réhabilitation approprié.

Certains vétérinaires plus près de chez vous pourraient peut-être s'occuper d'un oiseau blessé, mais c'est à la discrétion de ce vétérinaire.

Consultez aussi les sites web de ces centres si vous désirez davantage d'informations sur les oiseaux blessés.

Union québécoise de réhabilitation des oiseaux de proie (UQROP), situé à Saint-Hyacinthe, en Montérégie.
514-345-8521 poste 8427 ou 450-773-8521 poste 8427
info@uqrop.qc.ca
http://www.uqrop.qc.ca/fr/

Le Nichoir (pour les oiseaux autres que des oiseaux de proie), situé à Hudson, dans la grande région de Montréal.
637, Main, Hudson (Québec) J0P 1H0
450-458-2809
http://lenichoir.org/fr/accueil/

Centre d'interprétation des battures et de réhabilitation des oiseaux de Saint-Fulgence (CIBRO), situé au Saguenay.
418 812-0525 (24/24h)
https://www.facebook.com/CIBRO-122746264431048/

Nouveau! Centre de réhabilitation Garneau (oiseaux autres que les oiseaux de proie), situé à Bécancour, en Mauricie.
873-385-1161
Courriel : centregarneau@hotmail.com
Site web : https://rehabilitationaviaire.wordpress.com/

Centre de réhabilitation des oiseaux blessés de la Montérégie (CROB), Otterburn Park, Montérégie
450-467-2375
Document d'information : http://www.boiseotterburnpark.ca/resources/CROB%20information.pdf

Zoo académie (Jacinthe Bouchard, si espace disponible), région de Québec
4055, rang des Soixantes, Nicolet, J3T 1P5
819-293-5170
http://www.zooacademie.com/

SOS Miss Dolittle (Jennifer Tremblay), Saint-Henri-de-Lévis, Rive sud de Québec
418-561-2484
Courriel : contact@missdolittle.com
Site web : http://sosmissdolittle.com/

Vous pouvez aussi appeler à un de ces numéros, moins spécialisés, mais qui peuvent offrir de transporter votre oiseau (si c'est un oiseau de proie ou une espèce en péril) :

Service Québec : 1-877-644-4545

S.O.S Braconnage : 1-800-463-2191 (disponible hors des  heures de bureau)

 

N'oubliez pas, la prévention est le meilleur moyen d'aider les oiseaux!

 

L'image au haut de l'article illustre un Engoulevent d'Amérique blessé (prise par moi, Mireille Poulin). 

 

Et vous, avez-vous déjà eu une expérience avec un oiseau blessé? Vous êtes invité à nous la raconter dans les commentaires ci-bas.
(Mais si vous avez en ce moment un oiseau blessé en main, appelez un centre de réhabilitation plutôt que de me poser des questions à moi, car je ne suis pas vétérinaire.)

 

Commentaires ( 14 )

  • Johanne Losier

    Bonsoir je viens de découvrir un corbeau jeune je crois en sortant mes chiens . Les parents vont tels revenir ils y étaient mais on eu peur quand je me suis aperçu de leurs présence.

    Merci!

    • Oui, les parents vont revenir. Ne vous inquiétez pas. Il suffit de ne plus approcher de cet endroit pour ne pas leur faire peur à nouveau, il ne faut donc pas aller vérifier. Merci! 🙂

  • Guylaine Fournier

    J’ai trouvé un merle d’amerique qui n’arrivait pas a voler, il est bien vigoureux a part une aile qui ne reste pas collé a son corps, présentement je l’ai mis dans un bac en plastique transparent avec un couvrcle d’ou j’ai laissé un jour pour de l’air. Je suis a Longueuil y a t’il un centre sur la rive sud pour les oiseaux?

    • Guylaine Fournier

      Je vois que son aile semble mieux mais il a clairement la patte gauche que les serres restes fermé comparativement a la droite, et je crois que c’est un juvenille car les plumes de sin thorax sont encore parsemé de petites plumes brunâtres

      • Guylaine Fournier

        Finalement nous sommes allé au Nichoir a Hudson pour le sauvé mais il avait une patte brisé et disloqué au genou, on ne pouvait rien faire pour lui comme c’est un oiseau qui a besoin de ses deux pattes pour se percher, il a été humainement euthanasié par les employés au Nichoir.

        • Ho, désolée pour cela et pour le délai aussi. Pour des sujets urgents, je vous recommande d’utiliser mon adresse courriel, ou encore mieux, le téléphone, pour plus de rapidité.
          Vous avez bien fait, êtes allée au bon endroit. Je crois que la majorité des oiseaux blessés ne peuvent pas être guéris, mais ça vaut la peine de vérifier avec un centre comme celui de Hudson.

  • Bruno

    Bonjour j’ai trouvé un jaseur boreal blessé , il semble avoir une aile de cassée je l’ai mit dans une boite en styromouse d’environs 2 pieds par 2 pieds au soleil avec un grillage sur le dessue , j’ai mit dans la boite un morceaux de linge de l’eau et des petits fruits rouge d’un arbuste que j’ai chez moi et que les jaseur se regale en se temps de l’année . Penser vous qu’il va guérir ? Je demeure a Dolbeau et il n’y a aucun centre pour oiseau dans la région

    • Bonjour, ayant une aile cassée, ses chances de guérison sont faibles à mon avis. Cependant, je vous suggère d’appeler Le Nichoir au 450-458-2809. Ils devraient pouvoir répondre à toutes vos questions.
      Selon mes lectures, quand on met un oiseau en boîte pour lui donner une chance de se rétablir, mieux vaut la recouvrir afin que l’oiseau se relaxe dans le noir. Il pourrait aussi avoir trop chaud au soleil.
      Comme je l’ai inscrit dans l’article, aussi, il ne faut pas lui donner d’eau ou de nourriture, car cela pourrait être dangereux pour lui, même fatal.
      Nous sommes maintenant rendus en soirée. À mon avis, soit la boîte est en sécurité à l’extérieur, soit vous l’avez relâché sur une branche d’arbre et on laisse la nature s’en occuper (pour lui donner une petite chance). Encore une fois, les conseils des vétérinaires du nichoir seront les meilleurs. Donnez-nous-en des nouvelles!
      En attendant, si vous soupçonnez vos fenêtres d’être la cause der sa blessure, le mieux est de lire mon article sur le sujet et prévenir les blessures d’autres oiseaux!

  • Marie

    L’engoulevent sur votre photo est-il seulement blessé ou plutôt mort? Les blessures qu’il a sur la photo semblent incompatibles avec la vie, il a la partie postérieure du corps complètement manquante!

    • Mireille

      L’engoulevent sur la photo est vivant et entier. Il a une aile blessée, rien d’autre.

  • Louis-Philippe Thouin

    Merci pour les bons conseils et mises en garde.
    Merci beaucoup pour les coordonnées des différents centres de réhabilitation d’oiseaux.

    Je n’ai pas eu beaucoup d’expériences avec un oiseau blessé, sauf à une ou deux reprises durant les 5 à 10 dernières années, lorsque j’ai été témoin de 2 ou 3 oiseaux qui semblaient IVRES!
    Je sortais de chez-moi et j’ai vu ces oiseaux qui frappaient le solin de ma maison, en demeurant dans les airs, voletant entre le mur extérieur et le solin, frappant à répétition l’une ou l’autre de ces surfaces et pourtant rien ne les empêchaient de s’envoler loin de ce recoin.
    Un voisin m a dit qu’il croyait que ces oiseaux avaient consommé des fruits de cassis …?

    • Mireille

      Les petits fruits commencent à fermenter dès les premiers gels et il est vrai qu’ils peuvent être ivres après en avoir consommé, alors c’est possible, surtout si c’était l’automne ou l’hiver. Je ne sais pas si vous avez eu la possibilité de les identifier, mais les espèces les plus probables pour ce genre de comportement sont probablement le Merle d’Amérique, les Jaseurs d’Amérique et boréal et le Durbec de sapins, qui sont de grands mangeurs de baies.

  • Vincent Carignan

    Comme tu dis, il est illegal d’avoir un oiseau migrateur en sa possesion (a moins d’avoir un permis evidemment, ex. Chasse).

    Noter aussi que les oiseaux sont hôtes de plusieurs maladies (incluant virus du Nil) et parasites donc la manipulation est generalement a eviter.

    • Mireille

      Merci Vincent. C’est une bonne idée de préciser.

Écrire un commentaire

 

s2Member®