Les photos manquantes dans les commentaires seront progressivement de retour.

Hiver : Oiseaux à observer au Québec

Hiver : Oiseaux à observer au Québec

En hiver, c'est un très bon moment pour observer les oiseaux! Je vous présente ici les oiseaux qu'on peut observer en hiver au Québec et comment les trouver.

Vous pouvez cliquer sur les noms d'espèces dans le texte pour en savoir plus sur celles-ci et je vous invite aussi fortement à regarder les vidéos des missions et les compte-rendus d'excursions insérés dans cet article. Ce sont de nombreuses sources d'information qui vous seront bien utiles pour observer les oiseauxl'hiver!

Décembre, dénicher les retardataires

Tout d'abord, en décembre, c'est le moment de dénicher des oiseaux qui devraient être partis vers le sud et qui sont encore ici. Ça peut faire place à de belles surprises! Par exemple, on peut trouver un Bruant chanteur, une Grive solitaire, un Quiscale bronzé ou un Carouge à épaulettes en décembre avant leur départ à leur tour!

Je vous invite aussi à entrer dans un club d'ornithologie. Contrairement à ce qu'on pourrait penser, plusieurs ont plus d'activités en hiver qu'en été, étant donné que bien du monde est en vacances en été. Vous pouvez donc explorer avec eux les meilleurs endroits de la région pour observer les oiseaux l'hiver.

De plus, la plupart des clubs ont un Recensement des oiseaux de Noël. C'est à dire, à chaque année, lors d'une journée du mois de décembre, parfois en début janvier, des équipes scrutent chacune des parcelles de son territoire de recensement. C'est un beau moment où tous les oiseaux comptent. Alors on est contents même de compter les moineaux! Peu importe votre niveau, tout le monde est bienvenu!

Pour en savoir plus sur le recensement des oiseaux de Noël, voir la mission de décembre 2017! Vos commentaires y seront les bienvenus, même si on n'est plus en 2017! 🙂

Mission de décembre 2017 : Recensement des oiseaux de Noël

Décembre, c'est aussi le moment où on peut commencer à observer les oiseaux d'hiver. Je vous les présente dans les sections ci-dessous.

 

Oiseaux présents en hiver seulement

Hé oui! Bien, que beaucoup d'espèces partent pour le sud pour l'hiver, d'autres ne sont présentes à nos latitudes qu'en hiver!

Le Harfang des neiges est l'oiseau le plus représentatif de ceux présents seulement en hiver. Il niche dans le grand Nord en été, mais certains oiseaux viennent plus au sud, à nos latitudes, en hiver. La quantité varie énormément d'une année à l'autre. Parfois, on n'en a pratiquement pas et parfois on en trouve en quantité!

Pour savoir comment trouver des Harfangs des neiges, visionnez la mission de décembre 2018!

Trouver des Harfangs des neiges : Mission de décembre 2018

D'autres hiboux et chouettes peuvent aussi n'être aperçus qu'en hiver, mais sont habituellement moins abondants que les Harfangs des neiges. Ce sont la Chouette lapone et la Chouette épervière. Cette dernière niche dans la forêt boréale, alors vous pouvez quand même la voir en été si vous vivez en Abitibi par exemple, mais elle se répand davantage en hiver.

Un oiseaux de proie diurne, le Faucon gerfaut, vit aussi dans le Nord en été et quelques individus sont normalement observés à nos latitudes en hiver. Bonne chance pour en trouver, car ils sont rares, mais il faut toujours garder l'oeil ouvert! Regardez les sommets des arbres et les poteaux de téléphone dans les champs, comme quand vous chercehz des Harfangs des neiges.

 

Mais ce n'est pas tout. La Buse pattue, les Plectrophanes des neiges, Plectrophages lapons, Pie-grièches boréales sont aussi présentes qu'en hiver (elles peuvent empiéter un peu sur l'automne et le printemps, vous comprenez le principe). Ces espèces sont adeptes des milieux ouverts, donc des champs enneigés. Les PLectrophanes se tiennent le plus souvent en groupe, au sol, et la pie-grièche est solitaire et se perche souvent au sommet d'un arbre dans un champ. Cette dernière est aussi parfois observée à la chasse de petits oiseaux aux mangeoires.

 

Les Goélands arctiques et Goélands bourgmestres sont aussi visibles en hiver seulement dans la plupart des régions et en bonne quantité! Obserevez bien la pointe des ailes des goélands que vous croiserez. Si elle n'est pas noire, mais blanche ou gris pâle, ce sont des goélands d'hiver!

Deplus, le Jaseur boréal remplace pratiquement le Jaseur d'Amérique en hiver! Il se tient le plus souvent en groupe et son chant est discret et relaxant. Il apprécie les arbres fruitiers.

Le Bruant hudsonien n'est aussi présent qu'en hiver, contrairement à tous nos autres bruants, partis pour le sud! Celui-ci est plutôt solitaire et peut fréquenter les mangeoires. Il se tient dans les hautes herbes ou les arbustes.

Finalement, si vous êtes au bord de la mer (est du Québec), c'est aussi en hiver qu'on observe le Bécasseau violet! Il se tient sur les roches en bord de mer, en solitaire ou en petit groupe.

Pour en savoir plus sur comment observer ces oiseaux d'hiver, cliquez sur le nom de l'espèce qui vous intéresse dans le texte ou voyez la mission de novembre 2017!

 

Mission de novembre 2017 : Les premiers oiseaux hivernaux

Pour observer les plectrophanes et les alouettes, consultez la mission de janvier 2017!

Mission de janvier 2017 : Trouver des alouettes ou des plectrophanes

Oiseaux plus visibles en hiver (alouettes et fringillidés)

Certains oiseaux sont présents toute l'année dans le Québec méridional, mais sont en plus grande quantité en hiver, car ils font un certain déplacement vers le sud de la province, ou sont simplement plus faciles à trouver en hiver.

Les Alouettes hausse-col font partie de cette catégorie, car on les observer plus facilement en hiver, bien qu'elles nichent dans certaines régions du Québec méridional.

Beaucoup de fringillidés sont aussi plus faciles à observer en hiver, car il est plus fréquent de les avoir à ses mangeoires à cette saison. Si vous n'êtes pas trop dans le sud de la province, vous pourriez même avoir des Gros-becs errants, des Durbecs des sapins, des Becs-croisés bifasciés, des Becs-croisés des sapins à vos mangeoires ou dans votre cour! Vous pourriez aussi les observer si vous êtes plus au sud si vous êtes très chanceux.

Pour savoir comment observer les fringillidés, visitez la mission de février 2018 :

Observer les fringillidés : Mission de février 2018 du calendrier Go oiseaux!

 

Aussi, vous pourriez observer les Tarins des pins, des Sizerins flammés et des Sizerins blanchâtres à vos mangeoires en hiver.

Visitez la mission de novembre 2018 pour savoir comment observer les Sizerins flammés!

Observer le Sizerin flammé : Mission de novembre 2018

Côté gros oiseaux, c'est aussi un bon moment pour apprendre à reconnaître les traces de Gélinotte huppée ou de Tétras du Canada, qui vivent en forêt. Et c'est aussi le moment où les Perdrix grises sont le pus faciles à trouver, dans les champs, car leur plumage contraste avec la neige.

Mission de janvier 2018 – Traces de gélinotte ou de tétras

 

Les oiseaux de proie

En hiver, étant donné qu'il n'y a plus de feuilles dans les arbres, c'est aussi le moment où plus de hiboux et chouettes sont observés. Il faut regarder attentivement dans les arbres, savoir reconnaître les cris de corneilles qui ont trouvé un hibou et bien remarquer les indices de la présence de hiboux, comme des plumes ou des boulettes des régurgitation au sol et la présence de cavités potentiellement utilisées par eux.

Pour trouver des cavités de hiboux, voyez la mission de mars 2018!

Mission de Mars 2018 : Cavités pour hiboux et chouettes

En hiver, parmi les oiseaux qui sont ici toute l'année vous pourriez observer la Chouette rayée, le Grand-duc d'Amérique, le Petit-duc maculé et la Petite Nyctale surtout. Elles se tiennet en forêt.  Le Hibou moyen-duc et le Hibou des marais sont plus dificiles à trouver. Consultez leurs pages pour en savoir plus sur leurs habitudes. La Nyctale de Tengmalm est plus présente en hiver, quoique peu fréquemment observée, et se tient dans les habitats semblables à la Petite Nyctale.

 

Voyez ce qu'on a pu observer en deux jours bien planifiés et orientés hiboux et chouettes en visitant le compte-rendu de l'excursion provinciale des 17-18 mars 2018.

Comptes-rendus des tours provinciaux

 

Il est aussi facile de trouver des Buses à queue rousse, des Crécerelles d'Amérique (toujours présentes en hiver sud de la province), en plus des oiseaux de proie d'hiver (voir la section précédente). Ceux-ci sont observés perchés dans les arbres en bordure de champs ou en vol.

Les éperviers (Épervier brun et Épervier de Cooper) et le Faucon émerillon peuvent être observés directement à vos mangeoires s'ils viennent y chasser leurs proies (la Pie-grièche boréale peut aussi aller chasser à vos mangeoires!).

 

Les pics

La plupart des pics restent à nos latitudes toute l'année. C'est le cas du Pic mineur et du Pic chevelu, que vous pouvez observer au suif de vos mangeoires.

Le Grand Pic est plus facile à voir en hiver, car il fréquente les forêts feuillues, qui sont dépourvues de feuilles en hiver! Repérez ses grands trous allongés et en forme de rectangle sur le tronc des arbres pour savoir s'il habite la forêt que vous visitez.

Voir le compte-rendu de l'excursion du 3 décembre 2016 pour avoir une idée de ce que pourrait avoir l'air votre sortie en forêt.

Comptes-rendus des excursions 2016

C'est aussi un bon temps pour partir à la recherche du Pic à dos noir et du Pic à dos rayé (anciennement Pic tridatyle), qui fréuentent des habitats semblables, soit des forêts conifériennes avec de vieux arbres et aussi les forêts brûlées.

Le silence de l'hiver, dû à l'absence de tous les chants d'oiseaux de l'été, rend plus facile d'entendre les picossements d'un pic sur un arbre et donc de trouver des pics!

 

Nourrir les oiseaux dans la main

L'hiver, c'est aussi le moment idéal de nourrir des oiseaux dans nos mains! Oui! Trouvez un parc ou les oiseaux sont déjà habitués de se faire nourrir dans la main et le tour est joué! Ce sont normalement les Mésanges à tête noire qui viennent dans la main. Mais des Sittelles à poitrine blanche, dans le sud, ou des Sittelles à poitrine rousse, en milieu plus coniférien, viennent aussi fréquemment manger dans la main.

Le plus impressionnant, si vous avez la chance d'être à un endroit où ils vivent, en forêt boréale, ce sont les Mésangeais du Canada qui mangent dans la main, car ce sont de gros oiseaux!

Apportez donc un petit sac ziploc de graines de tournesol lors de vos sorties en forêt, au cas où!

Voyez le compte-rendu d'excursion du 20 mars 2016 pour un exemple de ce que vous pourriez vivre (Pic à dos noir aussi observé lors de cette excursion).

Comptes-rendus des excursions 2016

Février et les Goélands à bec cerclé

Déjà, la fin de l'hiver approche et, le Goéland à bec cerclé commence à revenir à nos latitudes. Remarquez leur arrivée dans les stationnements commerciaux près de chez vous! Voyez la mission de février 2017 pour en savoir plus!

Mission de février 2017 : Date d’arrivée des Goélands à bec cerclé

Que du fun en hiver!

Alors, pensiez-vous que la période hivernale était tranquille? Maintenant, vous savez que non!

Amusez-vous bien avec tous ces oiseaux à observer! 🙂

 

Vos commentaires et observations sont les bienvenus ci-bas. Mais favorisez les pages des espèces pour mettre vos photos d'oiseaux (vous pouvez en parler ici et mettre des liens vers les pages où vous avez mis vos photos.)

Aucun commentaire

Commenter

The maximum upload file size: 512 MB. You can upload: image, audio, video, document. Links to YouTube, Facebook, Twitter and other services inserted in the comment text will be automatically embedded. Drop files here

s2Member®